29 novembre 2006

Fiscalité si tu pouvais te cacher

Trop d'impôts ... énervent le contribuable !

Mais bon sang de bonsoir ! Messieurs les politiciens, vous ne voyez donc pas que notre cher et tendre Etat écrase tous ses "petits propriétaires français" ? Engloutis par la fiscalité locale, ils ont du mal à soritr la tête de l'eau ! C'est bien joli de présenter tous sourires les nouveaux chiffres (en baisse) du chômage ! Plus de travail pour les citoyens, plus de sous à la fin du mois sur le compte bancaire ... mais aussi plus d'impôts ! Il est aujourd'hui difficile d'accéder à la propriété immobilière. (Mais ne vous inquiétez pas, quand Sarko sera au pouvoir, Monsieur et Madame Tout-le-monde auront tous leur appartement ou maison ! Comment ? Votez Sarko et il vous révèlera sa solution miracle après les élections présidentielles !)

En dix ans, la taxe foncière sur la propriété bâtie a progressé de 71%, passant de près de 14 milliards d'euros en 1995 à 24 milliards en 2005. C'est, en substance, ce que révèle le rapport de l'Union Nationale de la Propriété Immobilière (UNPI). "La facture moyenne par contribuable s'est alourdie, s'indigne Jean Perrin, le président de l'UNPI. Elle a atteint 1.090 euros en 2005 contre 743 euros dix ans plus tôt, soit une hausse de 47%." De surcroît, il convient de préciser que la taxe foncière ne pèse pas que sur les particuliers : les entreprises y sont aussi assujéties ! -"Investissez !"qu'ils disaient !!-

tirelireMais pas de panique !! Vous n'avez donc pas entendu les quatre nouvelles priorités de notre gouvernement ? Il s'agit de la baisse des dépenses, des impôts, du déficit et de la dette publique. Ne serait-ce pas du réchauffé ? Qu'importe, nos petits ministres ont l'air bien intentionné et remuent ciel et terre pour satisfaire notre Seigneur le Libéralisme. Ainsi, adopté par les députés mardi 21 novembre 2006, le projet de budget pour l’année 2007 est discuté au Sénat en ce moment même jusqu’à la mi-décembre.

Besoin d'éclaircissements ? Voici quelques détails concernant les promesses de baisse d’impôt, le déficit budgétaire et le désendettement de l’Etat.

Le projet de budget pour 2007 entérine la réforme du barème de l’impôt sur le revenu, votée en loi de finances 2006, qui se traduit par une moindre recette de 3,9 milliards d’euros pour l’Etat. Le nouveau barème comprend 5 tranches fiscales au lieu de 7 et le taux d’imposition le plus élevé est ramené de 48,09% à 40%. Mais comme toujours, les mécontents se sont fait entendre. Sur ce point là, ce sont bien sûr les gauchistes qui se sont indignés : les députés socialistes critiquent cette réforme où « seuls 10% des contribuables capteront 60% de la baisse de l’impôt sur le revenu ».

Depuis 2002, l’impôt sur le revenu aura baissé en moyenne de 20%, souligne J.F Copé, ministre délégué au Budget et à la Réforme de l’Etat. Pourtant le poids de prélèvements obligatoires reste quasiment le même. Mais pourquoi donc ?? ben… :-/ à cause de la hausse des impôts locaux bien sûr ! Yalla ! Merci à toi, ô Etat-bien-aimé, toi qui à défaut de notre argent, te manges la queue et tourne en rond !


Pour plus d'informations concernant cette réforme, rendez-vous à la page indiquée ci-dessous (page du Ministre J.-F. Copé)

http://www.premier-ministre.gouv.fr/information/actualites_20/amelioration_performance_etat_57063.html

ou bien encore sur le site gouvernemental à l'adresse suivante :

http://www.minefi.gouv.fr/lolf/index1.html

Source : http://info.france2.fr/dossiers/france/15752461-fr.php?page=1

Posté par soraliv à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Fiscalité si tu pouvais te cacher

Nouveau commentaire